„Nuno Oliveira m'a aidé à découvrir ma propre humanité, mon âme de cavalier et aussi l'âme du cheval.“




sa vie

Manuel Jorge Martins de Oliveira est né en Février 1959, à Azambuja, Portugal, à la grande ferme de Ortigão Costa. Il monte à cheval dès son plus jeune âge, six ans. Très tôt, il sut que son rêve était de devenir un cavalier tauromachique. Mais il a du terminer ses études avant. Ensuite, il devient le plus célèbre des cavaliers tauromachiques de son temps au Portugal, en Espagne et en France. Malgré la gloire et les succès, il ne se sent pas à l'aise, au contraire, ceux-ci le laissant vide et las.

Quatre ans d'intenses conversations avec le Maître Nuno Oliveira, de 1985 jusqu'à son décès en 1989 changent sa vie à tout jamais. Il commence à croire en lui-même et à se développer, il découvre sa propre humanité. Son équitation commence à progresser, sa relation avec les chevaux change.

En plus de cet extraordinaire talent pour l'art équestre, il possède un immense savoir concernant le cheval. De son père, il a hérité le sens de la génétique ce qui lui permet depuis 1981 de former son élevage avec des juments et des étalons de ligne Veiga et Andrade. Dans les pedigrees de ses chevaux , nous retrouvons des étalons aussi fameux que "Novilheiro".

Manuel Jorge de Oliveira a fait ses adieux aux arènes, le 21 juin 2013, à Cartaxo, devant des milliers de spectateurs. En 44 ans de carrière tauromachique, avec quelques accidents sans gravité, et des moments à couper le souffle, il n'a jamais perdu la chose la plus importante: sa complicité avec le cheval.

brown1





Ses chevaux sont connus pour leur très grande mobilité et leur adresse dans les arènes. Ils semblent tellement libres que cela nous rappelle le centaure.

SON EQUITATION